POURQUOI NOUS DETESTONS LES PARAPLUIES

1999. L’ingénieur en design Greig Brebner franchit le seuil
d’une porte, se retrouvant dans la marée humaine d’une rue
de Londres alors que le ciel orageux laissait tomber ses
premières gouttes de pluie.

Du haut de son mètre 90, le néozélandais n’avait aucune di-
fficulté pour repérer son chemin. Mais la pluie devenant
intense, ses yeux se trouvèrent soudain à la merci de
centaines de petites pointes : les extrémités des baleines de
parapluies qui l’encerclaient. Un instant plus tard, une rafale
de vent retourna l’un des parapluies, et son propriétaire dut
lutter pour éviter d’éborgner Greig.